Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Conseil économique

La gestion économique de la paroisse

Question finances

 

L'Église a-t-elle  besoin d'argent ?   Qui finance l'Église ?   Les sacrements sont ils payants ?

 

            Les sacrements sont gratuits : baptême, catéchisme, communion, eucharistie, confirmation, mariage, ordination, sacrement des malades,  funérailles. Toutefois il est demandé une participation selon ses moyens pour les besoins de la paroisse.

           

            L'Église est financée exclusivement par les chrétiens. Il n'y a aucune participation de l'État, des régions ou des communes. Seules les églises-bâtiments d’avant 1905 sont à la charge des communes et les cathédrales à la charge de l'état.   

 

            L'Église dispose de 3 catégories de ressources :

·         Les quêtes de cérémonies et la participation à l'occasion des sacrements au profit de la paroisse

·         Les quêtes au profit de ses œuvres : une quête le dimanche (Secours Catholique, CCFD, missions, prêtres âgés, aumôneries, éducation de la foi….

·         Le DENIER DE L'EGLISE au profit du diocèse

 

            La paroisse assure le fonctionnement de ses locaux (E D F, chauffage, entretien courant),

les impôts locaux, les frais de bureau (papeterie-téléphone), les frais de culte (livres de catéchisme, livres de messe, cierges, hosties, l'entretien du matériel …), l'animation des mouvements (aumônerie, mouvements des jeunes et des aînés),  le déplacement des prêtres, le paiement journalier de la messe aux prêtres qui correspond à l'indemnité de nourriture (16 euros).

 

            Les quêtes destinées aux œuvres sont intégralement reversées à leur destinataire.

 

            Le diocèse assure un salaire aux 250 prêtres (380 € par mois), les charges sociales (500 € par mois par prêtres), le salaire de quelques laïcs permanents (nombreux bénévoles), l'entretien des églises nouvelles (d’après 1905), l'aide aux paroisses en difficultés, l'aide aux mouvements, le fonctionnement des services du diocèse,  …

           

            Le denier joue une place importante dans les ressources de l'Église

            La question posée est souvent : quand et combien donner ?

-         Combien donner ?1% à 2% du montant des ses revenus imposables, en sachant que ceux qui sont imposés ont droit à une déduction fiscale de 66%.

            Soit pour 2%, coût après impôt 0,66%. A chacun selon sa conscience….

-         Quand donner ? L'idéal est, pour l'équilibre des finances de chacun, le prélèvement mensuel ou trimestriel. Les paiements par chèque sont aussi les bienvenus ainsi que les virements par Internet.

« Les plus petites participations montrent notre attachement à la communauté des chrétiens ».

 

            L'organisation financière

 

-         L'Évêque gère le diocèse, assisté d'un conseil économique.

 

-         Le curé modérateur gère la paroisse, assisté d'un conseil   économique.

 

-         La gestion est menée dans l'esprit de l'Evangile.            

 

-         Le conseil économique de Saint François en Val d'Escaut, une équipe de 8 personnes (Jean, Marie-Lise, Renée, Jean-Michel, Joseph, Roger, Jean et Marie-Thérèse)  se réunit au moins deux fois par an. Il émet des avis pour l'orientation des ressources et des dépenses. Il se réunit spécialement à toute demande du curé, notamment à l'occasion de grands travaux.

            Il gère les affaires courantes à l'aide des trésoriers de relais et du comptable.          

 

            Roger, comptable de la paroisse St François en Val d’Escaut                       

Article publié par • Publié Mercredi 05 mai 2010 • 2010 visites

Haut de page