Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Textes

La Trinité

La Trinité, un mystère ! disons-nous souvent ...

le Dimanche 22 mai 2016

L'Eglise nous invité en la fête de la Trinité à entrer un peu plus en ce mystère

d'un Dieu Unique, en trois Personnes

Mystère de RELATION...

Mystère de l'UN en PLUSIEURS...

 

La Trinité, nous sommes invités à y entrer, c'est ce que nous rappelle l'auteur de l'icône de la Trinité (Roublev) : le cercle dans lequel sont inscrites les trois personnes n'est pas fermé ....

 

En ce jour, dans notre paroisse et ailleurs dans le monde, des enfants proclameront  solennellement leur foi : une invitation à renouveler la nôtre en méditant avec la prière du Credo de Nicée-Constantinople, un texte écrit par les premiers chrétiens, réunis en Concile (325, 381) :

 

 

Je crois en un seul Dieu, le Père tout- puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.  

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles:
il est Dieu, né de Dieu, lumière, né de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu, engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel; par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures, et il monta au ciel; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n'aura pas de fin. 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; il procède du Père et du Fils; avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire; il a parlé par les prophètes. 

Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

 

 

Un texte ancien mais toujours d'actualité peut nous aider aussi à méditer ce mystère de la Trinité : il est de Pierre de Bérulle (1675-1629) :

 

“Trinité sainte, divine et adorable en l’unité de votre essence, en la pluralité de vos personnes, en l’égalité de vos grandeurs, je vous loue et vous bénis, je vous adore et vous rends grâce de ce conseil divin tout admirable que vous avez tenu de toute éternité, d’unir un jour et pour jamais la nature humaine à votre divine essence!

Ô Père éternel et tout puissant, qui de votre puissance produisez en vous-même un fils unique égal à vous, et le produisez toujours, d’une production divine, sans fin et sans commencement, comme votre propre essence: je vous aime et vous adore comme toujours Père et toujours engendrant votre Fils; je vous loue et vous bénis, comme donnant ce même Fils unique à cette humanité dérivée de la Vierge, et comme le donnant par amour infini.

Ô Verbe éternel, vous êtes un avec le Père en unité d’essence et en unité de principe; source de vie divine et incréée, étant source de vie en la divinité, vous l’avez voulu être en notre humanité... Étant Fils de Dieu dans l’éternité, vous avez voulu être le Fils de l’Homme en la plénitude des temps... Amour anéantissant et anéantissement d’amour que je révère et adore comme donnant existence et subsistance à une nature humaine en la grandeur d’une personne divine, et comme ayant son origine dans l’excès d’un amour incréé et infini.

Ô Saint-Esprit du Père et du Fils, procédant d’eux en unité d’origine, et les liant tous deux en unité d’amour et d’esprit... vous êtes en la Trinité sainte le lien sacré des personnes divines entre elles, et en l’Incarnation vous liez une personne divine à une personne humaine. Vous êtes l’Esprit d’amour, et vous faites en la terre cette opération d’amour, cette union divine, cette alliance incomparable qui joint la terre au ciel, l’être créé à l’être incréé, et Dieu à l’homme, d’une liaison si étroite que nous avons un Dieu-Homme et un Homme-Dieu pour jamais.”

 

Sr Claire-Marie

Article publié par Paroisse St François en Val d'Escaut • Publié Samedi 10 juin 2017 - 00h03 • 5802 visites

Haut de page