Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Mai 2011 : fraternité et religions

Deux personnes de notre paroisse ont pu assister à la soirée sur ce thème dans le cadre de la troisième édition de la "Semaine de la Fraternité" à St Amand-Les-Eaux.

le Mardi 03 mai 2011

La table ronde à laquelle nous avons participé s'intitulait  "primauté de l'humain : la fraternité et les religions face à ce défi"

Les intervenants étaient : Le Père Christian Delorme, dit "le curé des Minguettes" du diocèse de Lyon, très engagé dans le dialogue avec les musulmans, l'égalité des droits et la lutte conre le racisme ; M. Ghaleb Bencheikh, présentateur  de "L'Islam en France" et président de la Conférence Mondiale pour la Paix ; le docteur Charles Sulman, président régional du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) et vice-président du Consistoire de France ; M. Olivier Brés, pasteur à Paris, secrétaire général national de la Étoile Étoile   Fédération Protestante de France (FPF)

 

Chacun des intervenants a signalé l'importance de la rencontre avec l'autre. Alors que partout on ne parle que de divisions et de replis intégristes, le Père Christian Delorme nous rappelle que toutes  les religions présentent des risques d'intégrisme. De plus, le dialogue inter-religieux est inséparable du dialogue intra-religieux ; il faut donc se battre pour la liberté de conscience ; le pluralisme est essentiel.

Le contexte de mondialisation dans lequel nous vivons actuellement nous amène à rencontrer d'autres cultures, civilisations, manières de penser et de vivre. Mais l'homme est aussi un être spirituel d'où la rencontre possible et nécessaire avec les autres religions (religion ne vient-il pas du latin religere = relier ?)

La laïcité est le moyen essentiel pour permettre à chacun d'exister et aussi de s'exprimer.Croix Croix  

La fraternité est le complément obligatoire de notre devise républicaine : liberté, égalité...

Le pasteur protestant insite sur cette valeur de la fraternité. Cette fraternité, il faut la construire en permanence et c'est un vaste chantier...

Il était plus facile d'accueillir l'étranger immigré au temps du plein emploi. Donc méfions-nous des tendances actuelles à l'individualisme : nous risquons de perdre le lien social en ne pensant qu'à sauvegarder ses propres intérêts parce que la vie nous apparaît de plus en plus difficile.

Le Père Christian Delorme constate que le primat de l'économique qui nous met constamment en concurrence les uns avec les autres va à l'encontre de la fraternité (exemples pris aussi bien dans l'entreprise qu'à l'école).

Cependant, nous sommes bien des héritiers de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme mais il faut en vivre et c'est toujours un même combat, combat qui a remporté quelques victoires : le respct de l'autre et de la vie en général ont fait d'énormes progrès. Le centre du monde s'est déplacé puisqu'un humain sur deux est chinois ou indien ; mais les violations des Droits de l'Homme sont devenues encore plus intolérables puisque maintenant on a immédiatement connaissance de ce qui se passe dans le monde entier par les médias.

Ghaled, président de "Religions pour la Paix", présentateur de l'émission "Vivre l'Islam" sur France 2, nous affirme que les traditions religieuses prônent la fraternité, la miséricorde, l'amour et la recherche de la paix. Lorsque nous rencontrons le regard de l'autre différent, même s'il me paraît hostile, comment dois-je réagir ? - par la violence ? - ou, comme le commandent les grandes traditions huamnistes ou religieuses, dépasser et rejoindre le lien de rencontre donc la recherche de la paix ; c'est une constante humaine.Symbole-Islam:Carreaux

L'idéal serait une société solidaire, fraternelle et prospère pour tous ....

Le représentant du judaïsme, médecin cancérologue à Lille, rappelle que les textes bibliques exaltent l'homme. "Celui qui sauve un homme, sauve l'humanité", nous dit La Bible ; de même, "tu aimeras ton prochain comme toi-même" et encore "tu aimeras ton lointain comme toi-même" : ces formules se rejoignent dans une même exigence de fraternité.

Dans la tradition juive, on répète que le peuple juif a des devoirs vis-à-vis de ceux qui sont différents de nous.

De même : "tu ne persécuteras pas l'étranger et ton frère vivra avec toi", nous dit le Talmud

 

Lors de la discussion qui a suivi, à l'issue de la prise de parole des différents intervenants, plusieurs points forts furent abordés dans le public :

- les associations diverses sont germes de fraternité

- la fraternité ne peut exister sans la justice

- comment transmettre la fraternité ?

 

Nous avons retenu cette phrase de Martin Luther King qui peut servir de conclusion à ce débat :

"soit les hommes deviennent fous, soit ils deviennent des frères"

puisque le monde dans lequel nous vivons devient de plus en plus multiculturel.

 

Evelyne et Michel, du relais de Condé-St Wasnon

Article publié par Paroisse St François en Val d'Escaut • Publié Mercredi 15 juin 2011 • 3595 visites

Actualités de l'Eglise

Commentaires du dimanche 27 août
27 août 2017, 21e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 27 août
21éme dimanche du Temps Ordinaire

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Haut de page