Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Textes

Qui était Saint-Valentin ?

que sait-on du saint protecteur des amoureux ?

Il était, dit-on, évêque de Terni en Italie et jouissait du renom de thaumaturge. Un miracle le fit connaître comme chrétien et le préfet de Rome fit mettre à mort celui qui avait mis ses pouvoirs de prêtre et ses talents de médecin au service des chrétiens prisonniers pour leur foi.
Le 15 février, les Romains célébraient avec faste le dieu Faunus Lupercus, dans une grande fête païenne dédiée à l'amour et à la fécondité. Pour contrer cette célébration, parfois débauchée, le Pape Gélase Ier, en 495, décida de marquer plus solennellement saint Valentin, mais sans autre raison. Ainsi fut supprimée progressivement la dernière fête païenne.
Une confusion entre différentes légendes du Moyen Age l'a fait devenir patron des amoureux.

(source : Nominis)

 

Valentin est un prêtre italien qui fut martyrisé à Rome en 269-270 sous l'empereur Aurélien.
L'empereur romain Claude II avait de la difficulté à recruter des soldats pour les légions romaines. Les hommes préféraient rester aux côtés de leurs femmes et de leurs fiancés. L'empereur décida en 268 d'interdire les mariages et les fiançailles sur tout son territoire. Les couples qui désiraient s’épouser devaient donc trouver en secret quelqu'un qui accepterait de les unir dans les liens du mariage. Or, un prêtre du nom de Valentin avait accepté de bénir les unions malgré les ordres de l'empereur. Il fut emprisonné et décapité.
Il est devenu protecteur et patron des amoureux au Moyen-age, au XIV°-XV°s. en Angleterre.

(source : Cybercuré)

 

Une petite histoire de la Saint Valentin proposée par le site de la chaîne de TV Arte :
L'origine de la fête de la Saint-Valentin est assez mal connue. Il semblerait cependant qu'elle remonte à l'Antiquité.
Saint-Valentin, avant d'être saint, était un prêtre romain du nom de Valentin vivant sous le règne de l'Empereur Claude II (IIIème S.apr-JC). A cette époque, Rome était engagée dans des campagnes militaires sanglantes et impopulaires. Claude II, également surnommé Claude le Cruel, ayant des difficultés à recruter des soldats pour rejoindre ses légions, décida d'interdire le mariage pensant que la raison pour laquelle les romains refusaient de combattre était leur attachement à leurs femmes et foyers respectifs. Malgré les ordres de l'Empereur, Saint-Valentin continua pourtant de célébrer des mariages. Lorsque Claude II apprit l'existence de ces mariages secrets, il fit emprisonner Valentin. C'est pendant son séjour en prison que Valentin fit la connaissance de la fille de son geôlier, une jeune fille aveugle à qui, dit-on, il redonna la vue et adressa une lettre, avant d'être décapité, signé " Ton Valentin ".
Ce n'est que plusieurs siècles après, une fois l'Empire romain déchu, qu'il fut canonisé en l'honneur de son sacrifice pour l'amour. Cette époque est en effet celle où une vaste entreprise de transformation des fêtes païennes en fêtes chrétiennes est menée par l'Eglise Catholique.
La Saint-Valentin fut ainsi instituée pour contrer une fête païenne (Lupercalia) à l'occasion du Jour de la fertilité, dédiée à Lupercus, dieu des troupeaux et des bergers, et Junon, protectrice des femmes et du mariage romain.

Une autre origine de la Saint-Valentin, enfin, remonte au Moyen-Age. On dit en effet qu'à cette époque une croyance se répandit en France et en Angleterre selon laquelle la saison des amours chez les oiseaux débutait le 14 février et que, prenant exemple sur eux, les hommes trouvèrent ce jour propice à la déclaration amoureuse.

(extraits)

 

Article publié par Paroisse St François en Val d'Escaut • Publié Dimanche 12 février 2017 • 12509 visites

Haut de page