Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

De retour de Lourdes

2 personnes de la paroisse donnent leur témoignage après le pèlerinage diocésain des aînés à Lourdes (printemps 2010)

Bonjour, je m’appelle Chantal, j’aimerais vous faire partager le bonheur de m’être rendue à Lourdes pour la première fois.

Cela fait très longtemps que je voulais m’y rendre, ce jour est arrivé le 4 mai 2010.

Moi qui suis très anxieuse, nerveuse, en arrivant à Lourdes, j’y ai ressenti après le 2ème jour, un très grand calme, un bien-être, un très grand apaisement.

Cette sensation, je l’ai ressentie tout au long de mon séjour.

Ce qui m’a surprise aussi, c’est cette foi qui se dégage des gens que vous croisez, la gentillesse des gens, pas d’agressivité, la tranquillité, l’organisation.

J’ai été très impressionnée, que ce soit à la Basilique souterraine, à la Grotte ou au Chemin de Croix, et plus particulièrement à la Piscine où j’ai ressenti ma plus grande émotion, à en avoir la gorge nouée d’émotion et en ressortir avec un bien-être jamais ressenti auparavant.

Le recueillement que j’ai vu et ressenti auprès de toutes ces personnes m’a profondément touchée, émue.

Je remercie tous les ami(e)s qui étaient avec nous et plus particulièrement Cyprienne qui a été notre guide, qui nous a fait partager et découvrir tant de belles choses.

J’y retournerai plus que certainement.

C’est un endroit magique où on arrive à retrouver la paix, un bien-être, une tranquillité intérieure et enfin à regarder plus intensément autour de soi.

Merci à tous de m’avoir fait découvrir cette grande joie.

 

 

Josiane : C’est la deuxième fois que je viens à Lourdes et, en entrant dans le Sanctuaire, la même émotion m’a envahie. J’ai ressenti un vide en moi, quelque chose d’apaisant. Mon esprit aussi était vide, vide de tous soucis, de toute angoisse. Je n’arrivais plus à penser à hier. Il n’y avait que le présent puis j’ai senti que quelqu’un me regardait, tournant la tête de gauche à droite pour capter un regard, pour lui répondre d’un sourire. Personne ne faisait attention à moi, j’étais alors persuadée que c’était la Sainte Vierge et un sourire involontaire a certainement éclairé mon visage d’amour respectueux.

Dans la Basilique souterraine, là aussi l’émotion était difficile tant je retenais mes larmes, surtout quand le prêtre fit « chu-chu-chut », le brouhaha s’arrêta immédiatement d’un silence presque monacal ; bouleversée là encore, je fus étreinte d’un amour pour Marie et le Seigneur. Car plus rien autour de moi n’existait, surprise d’une paix intérieure que je ne connaissais pas.

Pendant tout mon séjour, j’ai passé beaucoup de temps à retenir mes larmes, tant les émotions se succédaient les unes après les autres.

Il y a tant à dire que je vais m’arrêter là sans oublier de remercier très fort notre amie Cyprienne de nous avoir si bien guidés, entourés, faisant le Chemin de Croix avec nous dans la montagne ; une femme éclairée, lumineuse, portée par l’amour de notre Seigneur et de la Très Sainte Vierge Marie.

Je n’aspire qu’à une chose, c’est de revenir encore et encore.

Merci, Seigneur, de m’avoir permis de revenir à Lourdes

Article publié par Paroisse St François en Val d'Escaut • Publié Mercredi 26 mai 2010 • 1915 visites

Actualités de l'Eglise

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Documents épiscopat : « Ces églises qui font l’Eglise »
A l’occasion de la sortie de la revue Documents épiscopat : "Ces églises qui font l'église",...

JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »
JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »....

Haut de page