Le sacrement des malades

En ce dimanche de la santé, nous avons eu la chance de vivre dans notre paroisse une messe avec le Sacrement des malades.

"Depuis 1992, l’Eglise Universelle célèbre tous les 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes, la Journée Mondiale du malade. Son thème cette année est le don de soi au service des plus fragilisés. « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai » (Mt 11,28).

La Journée mondiale du malade se décline dans les diocèses français en un Dimanche de la Santé, pour rappeler que l’accompagnement des personnes souffrantes et la préservation du don de santé sont des priorités évangéliques." (cf. le site de l'Eglise catholique en France)

Cette année, l'équipe doyenné de la pastorale de la santé nous a fortement invités à proposer le sacrement des malades au cours de la  messe dominicale, dans notre paroisse, ce qui ne s'était pas vécu depuis fort longtemps chez nous.

C'est donc au cours de la messe célébrée dans l'église St Wasnon à Condé ce dimanche 8 février 2020, que 26 personnes ont reçu l'imposition des mains par les prêtres ainsi que l'onction des malades, comme cela se fait régulièrement lors des pèlerinages à Lourdes. 4 personnes étaient aussi inscrites mais n'ont pas pu nous rejoindre finalement parce que trop fragiles en ce jour. Et pour certaines qui sont incapables de se déplacer désormais, tel ou tel proche a fait ou fera la démarche de demander à l'un des prêtres que le sacrement puisse leur être donné lors d'une célébration à la maison avec quelques personnes de l'entourage.

Le mot d'accueil du diacre Philippe a été l'occasion de rappeler la distonction à faire entre l'onction des malades (ce que nous avons vécu en ce jour) et l'extrême-onction.

Comme nous le rappelaient Philippe et l'abbé Armand-Flavien , dans ce sacrement il y a du visible et des gestes, des signes. La prière des prêtres avec imposition des mains, le geste de l'onction avec l'huile bénie par l'évêque lors de la messe chrismale (durant la Semaine Sainte chaque année) et le signe de la lumière allumée au cierge pascal et remis par un accompagnant, nous ont tous beaucoup touchés : malades, accompagnants, paroissiens, tous unis dans une même prière.

Cette célébration empreinte de ferveur, de recueillement, de joie, d'espérance a pu être vécue grâce à l'implication de quelques uns : l'abbé Armand-Flavien, curé de la paroisse, l'abbé Hervé, venu en renfort depuis la paroisse Notre-Dame du Saint-Cordon à Valenciennes, le diacre Philippe (qui fait partie de l'équipe de doyenné pour la pastorale de la santé), l'équipe liturgique, Brigitte organiste et Brigitte animatrice des chants, telle ou telle personnes qui rendent visite aux malades et aux personnes âgées, et d'autres qui les rencontrent par leur métier de médecin, pharmacien, infirmière... que tous en soient remerciés.

Texte : Sr Claire-Marie. Photos : Frédéric Robillard.

Article publié par Doyenné Marches Hainaut • Publié le Dimanche 09 février 2020 • 711 visites

keyboard_arrow_up