Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

En chemin vers la Première Communion

Par et avec l'eau du baptême pour cette rencontre bien sympathique des enfants de 3ème année de caté venus, avec leurs parents, de divers relais. Année importante où ces enfants communieront pour la première fois au corps du Christ.

   En entrant dans l'église environ vers 18h00, alors que les enfants y étaient arrivés avec leurs parents, depuis 16h30 , je ne peux dire que ce que j'ai découvert en arrivant.  D'abord, des adultes apparemment contents d'être là, echangeant entre eux. Un membre de chaque famille, tenant dans la main un pot contenant un bulbe de jacinthe d'où pointait une petite pousse verte, promesse d'une fleur qui allait grandir et s'épanouir. Tout comme ces enfants du caté, depuis trois ans, peuvent grandir à la lumière du Christ et s'ouvrir, s'épanouir en communiant pour la première fois au corps du Christ au cours de cette troisième année de caté. Nourriture dont ils pourront se rassasier à chaque fois qu'ils en éprouveront le besoin pour reprendre confiance, force et joie tout au long de leur vie, sur le chemin, avec Dieu, sans oublier les autres hommes.

 

    En avançant dans l'église, des enfants assis et certains debout forment un large cercle autour des fonts baptismaux. Il sont attentifs. Au milieu d'eux, le prêtre Armand Flavien leur a visiblement parlé du baptême. Pour voir si les enfants ont bien compris ce qu'est le baptême chrétien, des questions leur sont posées sur la signification de ce baptême et des symboles qui y sont attachés : la cuve avec son couvercle surmontée d'une croix, l'eau, le Saint Chrême, la lumière du cierge,  l'écharpe blanche. Aucune question ne reste sans réponse : signe que les enfants ont retenu ce qui a été montré et dit.

 

    Puis parents et enfants se rejoignent : temps d'échange entre eux en attendant la messe  à laquelle tous étaient invités. Certains partent. Ceux qui resteront ne seront pas déçus. Le fil conducteur de la messe sera l'eau. Gestes et chants nous le rappelleront souvent. Pour vous en convaincre, un seul exemple vous est donné : deux enfants, chacun, à l'aide d'une cruche, versent de l'eau dans le chaudron placé devant l'autel. Le prêtre bénit cette eau, signe de notre désir profond et sincère de vouloir purifier notre  âme, notre coeur, lorsque nous en sommes aspergés. Signe aussi du Seigneur pour dire que cette purification vient de lui et qu'il  est toujours prêt à accorder son pardon.

 

    Prières, lecture, psaume peuvent être suivis sur l'écran par tous les présents. De belles images s'intercalant et présentant les différents moments de la messe. Bravo !

Temps de la Parole divine transmise aux hommes au travers des écrits d'hommes. Temps de la Parole où chacun peut se ressourcer ; aidé par le prêtre au cours de l'homélie adaptée aux enfants et aussi aux adultes. car enfants ou adultes, ne sommes-nous pas, tous, enfants d'un DIieu qui nous aime et nous fait sans cesse confiance?

    

    Moment essentiel de la messe : le temps de l'eucharistie. La majorité des enfants présents  ne peuvent communier. Mais, ce jour, ils  s'y sont préparés, attendant avec impatience, au cours de cette année, de recevoir... dans leur coeur, le Seigneur....

 

    Une messe recueillie mais où la joie n'est pas absente. Chants rythmés par le battement des mains d'enfants et d'adultes. Et le dernier chant qui  loue le Seigneur. Chant qu'on voudrait prolonger le plus possible....

 

   Au cours de cette messe:

  •  musiciens: orgue, trompette....
  •  église fleurie, aussi...
  •  et l'ambiance ! ....
  •  beaucoup de bonne volonté, de compétence déployées par tous ceux et celles qui ont pris en charge l'organisation de cette rencontre et y ont participé.

   Plus bas sur cette page: quelques photos pour compléter les infos écrites...

 

   Rien n'a été dit sur le début de ce rassemblement enfants, parents... Eh bien! ... pour en savoir plus... peut-être  faudrait-il  demander  à ceux qui avaient répondu : "PRESENT", ce jour. Leur réponse serait un témoignage de l' Evangije... Mais, il y a aussi, mille et mille autres manières... toutes simples, d'en témoigner...

 

Marie-Lise

Article publié par PAROISSE SAINT FRANCOIS EN VAL D'ESCAUT • Publié Mardi 28 novembre 2017 • 105 visites

Haut de page