Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Pélerinage des jeunes à Lisieux

Comme Sainte Thérèse, nos jeunes des "Marches du Hainaut" ont envie de continuer, pour la vie entière, le pélerinage qu'ils viennent de faire à Lisieux..."

Du Lundi 27 au Mardi 28 avr

Un pélé, ça commence quand c'est fini !

 

        

         Drôle d'histoire qu'on nous raconte là, pas facile d'y croire et pourtant.....

 

            Pour beaucoup d'entre nous, c'était la première fois que nous laissions  nos parents seuls à la maison. Quelques embrassades plus tard et après les dernières recommandations d'usage, nous nous sommes mis en route vers la Normandie. Mais avant , nous avons « péleriné » sur le territoire du Doyenné des Marches du Hainaut pour embarquer les passagers des paroisses Ste Maria Goretti, Saint Jacques en Val d'Escaut et Saint François en Val d'Escaut . Au final , nous étions 36 enfants et 9 adultes.

 

            A la première halte, en Picardie, nous sommes rejoints par quatre autres cars de jeunes pélerins du Diocèse, on reconnaît des têtes, on discute , et nous savons désormais que nous ne serons pas seuls à Lisieux sur les pas de Thérèse.

 

            Après cinq heures de voyage, nous apercevons enfin le dôme de la basilique. Après une pause casse-croûte bienvenue, c'est dans la crypte que nous nous retrouvons pour une célébration d'entrée en pélé. Puis ce sont les visites : la Basilique si impressionnante et si colorée. Puis, les Buissonnets, la maison où Thérèse a passé une partie de son enfance, où on a l'impression que l'on va croiser Thérèse.

 

            Mais il est temps pour nous de rejoindre notre lieu d'hébergement, le château Le Kinnor. C'est un dépaysement total, un cadre enchanteur au milieu de la campagne normande. Les sacs sont vite déballés pour que nous puissions profiter du parc et nous dégourdir les jambes. Après le repas, c'est l'heure de la veillée, de repenser à tout ce que nous avons découvert.  Puis au lit, pour un repos bien mérité. Nos accompagnateurs veillent.

 

            Après une nuit très fraîche, un bon petit déjeuner, nous repartons vers Lisieux à la découverte du Carmel et de la Cathédrale. En fin de matinée, certains d'entre nous sont allés rencontrer un prêtre pour recevoir le pardon.

 

            L'après-midi, nous sommes 600 pour assister à la messe présidée par Monseigneur Garnier.

A sa demande nous ouvrons nos oreilles en grand pour que le message de Jésus puisse aller toucher tout au fond de notre cœur. Et nous voilà transportés, transformés par ces deux jours sur les pas de la petite Thérèse, deux jours de rencontres avec les autres, mais aussi deux jours de rencontres en tête à tête avec nous-même.

 

            Et c'est là, tout à la fin de cette messe,  que l'on comprend enfin, ce qu'on a voulu nous faire dire.

 

            Notre pélé s'achève mais il ne fait que commencer. A notre tour d'aller répandre  comme des pétales de rose, la joie et l'amour de Jésus autour de nous, point n'est besoin de renverser des montagnes, mais simplement mettre tout son amour dans les petites choses du quotidien pour aider son prochain. Comme Thérèse, nous voulons aimer Jésus de tout notre cœur, comme Thérèse, nous voulons nous aussi être des missionnaires.                                                               

                                                                                                       Un jeune pélerin

Pour voir plus de photos, cliquez ici

Article publié par PAROISSE SAINT FRANCOIS EN VAL D'ESCAUT • Publié Dimanche 31 mai 2015 • 1083 visites

21.-. Notre groupe
Haut de page