Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Un chemin pour devenir hommes et femmes de demain

En l'église de Condé, les enfants des 3 dernières années de caté étaient là, en ce temps de l'Avent, où nous sommes tous invités à renaître à Jésus pour retrouver le chemin qui mène à lui mais passe par tous les hommes de tous les temps qu'il veut sauver.

le Dimanche 01 déc 2013

    Un avant-goût de la joie de Noël  nous a été donné par les enfants du caté au cours du temps de l’Avent. Se  mettre en condition pour célébrer la venue de Jésus dans l’histoire, il y a un peu plus de 2000 ans et pourtant toujours si présent dans notre temps par la persistance du message qu’il nous a laissé... Sa mort nous ouvrant à la vie.

         "L’Avent, c’est un temps d’attente et de disponibilité du cœur

     Il s’en vient celui qui apporte l’Amour.

     Saurons-nous être assez vigilants ?"

 

      La première bougie de l’Avent est allumée pour nous inviter à être vigilants à nous préparer à renaître à l’amour de Jésus et pour répandre son amour. Pourraient naître alors, la joie, la paix pour tous les hommes. Suit la lecture (Isaïe 2, 1-15)./ En parlant des peuples, Isaïe dit « De leurs épées, ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances, des faucilles.... On ne s’entraînera plus pour la guerre.» Les enfants montrent des panneaux où des armes sont présentées, et aussi une bagarre avec poings en avant, visages en colère et bouches qu’on devine proférer des injures ou autres paroles blessantes.

       Et puis, les panneaux sont retournés :

  • A la place de l’épée, le soc de la charrue qui tracera les sillons où les graines semées germeront et garderont la vie
  • La hache devenant faucille pour couper les épis de blé qui donneront le pain, permettant de rester en vie
  • Les bagarreurs font place à des amis s’enlaçant tout joyeux : beau symbole de fraternité humaine..

 

      Comment faire pour réaliser cette paix, cette joie ?.... Un chemin est déroulé où adultes et enfants qui ont rédigé un projet, les uns, sur une fleur, les autres sur un pas peuvent venir déposer  ce projet d’ acte,  de geste à faire (ou à ne pas faire), de parole à dire (ou à ne pas dire) selon.  Chacun, connaissant ses manques et ses faiblesses, ayant choisi dans le fond de son cœur pour le Seigneur. « Petit pas pour l’homme et grand pas pour l’humanité » a dit le premier homme qui a marché sur la lune. Combien vrai aussi pour ces pas s’ils sont faits et refaits quotidiennement. Pas facile à mettre en pratique, nous le savons tous.

 

      Plein de la joie des petits gestes de paix que  nous voulons faire avec l’aide du Seigneur, les enfants de l’A.C.E. (Action Catholique des Enfants) chantent et dansent : 

« Danse de joie, danse pour ton Dieu, 

    Danse la ronde de sa joie (bis)»

 

       Ecoute de l’Evangile : la parole, toujours là pour nous aider à trouver le vrai chemin.

 

     .Dans son homélie, le prêtre célébrant nous démontre qu’en ce temps de l’Avent : il faut préparer notre cœur à la venue de Jésus. Tout comme les parents attendant la venue d’un enfant font tout, pour bien l’accueillir, pour l’aimer, et qu'il se sente aimé, nous devons préparer notre cœur, en faire le lieu où nous exprimerons tout notre amour pour Jésus et l’amour et la joie qu’Il nous apporte et peut apporter à tous.

 

      Credo et prière universelle mêlés pour dire que nous croyons et pour demander de nous aider à « rester vigilants dans la recherche de l’essentiel », (la non vigilance prenant souvent des formes auxquelles nous ne nous attendons pas ) à être des témoins dans la société de la lumière apportée par Jésus à tous les hommes. Prière universelle pour préparer notre coeur à l’Eucharistie pour recevoir force et transmettre le message de Jésus en  retombant  le moins possible dans le manque de vigilance.

 

     Procession des oblats : pain et vin sont amenés pour la consécration, ....Et le chemin avec les projets faits avec le cœur pour créer des chemins de paix dans le quotidien.

 

     Prière à Notre Père, parce que nous avons confiance en lui.

 

    La Communion au corps du Christ pour obtenir force et joie dans notre mission : « Il faut préparer la route au Seigneur » nous dit le chant « Aube nouvelle, dans notre nuit »

 

     Il nous est rappelé la démarche qu’ont réalisée les enfants du caté pour d’autres enfants n’ayant pas la joie de recevoir des cadeaux pour Noël : « un cadeau pour toi  ...»

 

     Bénédiction et le chant d’envoi: «  Ne rentrez pas chez vous comme avant » avec  ces paroles que nous pouvons redire et que nous  devrions nous redire chaque fois que nous n'avons pas été vigilants:

« Je vais repartir et je veux te prier,

Je vais repartir et je veux t’écouter,

Je vais repartir et je veux te chanter.

Je vais repartir et je veux t’annoncer. »                                                                          ML Liégeois

 

Article publié par PAROISSE SAINT FRANCOIS EN VAL D'ESCAUT • Publié Vendredi 03 janvier 2014 • 1749 visites

Haut de page