Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Visite pastorale de Mgr Garnier, 7è jour

Monseigneur Garnier poursuit sa visite dans le doyenné des Marches du Hainaut... ce mardi 19 octobre, il était dans la paroisse Saint-François en Val d'Escaut

Journée du mardi 19 octobre

dans la paroisse Saint-François en Val d’Escaut

 

Matinée à Odomez chez les Compagnons du Hainaut 

avec les acteurs de  la solidarité

 MLise19Oct 004 MLise19Oct 004  

Chacun a pu dire et présenter son association :

Le Secours Catholique de Condé et  de Fresnes  par Martine et Christiane : "nous représentons 20  Bénévoles. Nous organisons un vestiaire une fois par mois par une vente à prix réduits, et nous proposons le café. On  essaie de suivre les personnes. Quand il n’y a pas ce dont ils ont besoin, je les emmène au Secours Populaire. Nous avons 30 familles par semaine. Et 3 nouveaux dossiers par semaine."

Les Colis du Cœur avec Martine, Philippe, Lionel : "Nous avons une action surtout en direction des enfants. L’association existe depuis 1987, grâce à Mr Bustin, maire. Nous avions constaté que dans les familles, il y avait des besoins spécifiques pour les enfants. Nous faisons quelquefois des colis d’urgence, avec l’aide du Secours Catholique et du Secours Populaire."

Le CCAS de Vieux Condé, avec Mme Lequien : "Je représente le Collectif Solidarité de Vieux Condé, qui regroupe Le Secours Catholique, le Secours Populaire, les Restos du Cœur et les Colis du Cœur. Nous menons des actions ensemble, comme  « la Semaine Bleue ». C’est un travail en complémentarité.  Le Secours Populaire, c’est 200 familles sur Vieux Condé."

A.T.D. (Aide à Toute Détresse-Quart Monde, devenu Agir Tous pour la Dignité) représenté par Michel : "Sur le Valenciennois, c’est 30 familles. Nous cherchons à mettre en valeur les droits des familles. Nous touchons un public qui ne va pas au CCAS. Pas évident pour eux de rejoindre des structures. Nous avons organisé 4 « Universités populaires » qui rassemblent les familles pour aborder leurs questions. Nous avons été à l’initiative de la Journée Mondiale du Refus de la misère (17 Octobre) "

Les Compagnons du Hainaut, présidés par notre hôte,  Guy : "Nous ressentons un malaise général, La misère va en grandissant. Il faut un an pour s’apprivoiser. Les gens qui sont ici ont entre 35 et 40 ans. Les jeunes ont encore beaucoup de haine et de rancœur envers la société. Certains ont plus de 10 ans de communauté. Actuellement ils sont 16. Malheureusement quand on parle de travail, c’est un mot tabou. Le danger pour eux c’est la solitude. 5 ont retrouvé du travail parce qu’ils avaient des encadrants extérieurs. Seuls, ils ne peuvent y arriver. Les compagnons touchent le R.S.A. : 404€ . Ils participent à la solidarité, surtout quand il s’agit des enfants."

Médecins du Monde représenté par le Dr Dehaut : "Il ya 22 missions en France. Je représente celle de Valenciennes et du Nord - Pas-de-Calais. Notre action est d’ordre médical et social. Au niveau local, il y a une Assistante sociale  CPAM . Nous faisons des consultations médicales. Nous collaborons avec le C. H.V.A. pour les gens sans couverture sociale. Nous sommes en lien avec l’Equipe Mobile Raimbaud. Les jeunes qui viennent consulter  ne veulent pas intégrer les Foyers d’hébergement. Les S.D.F. « carte postale » sont minoritaires. Nous avons le même nombre de patients chaque année, environ 250. 30% sont des jeunes de moins  de 25 ans. Ce sont des jeunes que l’on met dehors du foyer familial.Nous avons aussi une action vis-à-vis des Migrants : sur Calais, le Secours Catholique  fait un travail énorme."

Le Conseil de la Solidarité de la Paroisse avec Philippe : "Nous nous sommes interrogés sur l’Accueil d’Urgence, en lien avec l’Espace Beaudelaire. Il y a une demande d’accueil, mais les foyers sont pris d’assaut. Sur le pays de Condé, il y a de la demande. Mais le Foyer d’Onnaing qui vient d’ouvrir est déjà plein. Le foyer ne peut-être qu’une période transitoire, la réadaptation est très longue. Le père Lucien a créé des Communautés pour créer une espèce de village, avec éducateurs et des apports extérieurs. L‘important c’est de procéder par étapes. Les associations devraient réfléchir à la mise en place de structures de ce genre"

Condé-Solidarité, avec Marie-Madeleine : "Avant, notre action était tournée vers l’insertion. C’est devenu le secours de la dernière chance. Nous consentons des prêts sans intérêt pour payer l’eau, l’électricité. Nous organisons des fêtes pour les enfants des bénéficiaires des Restos du cœur.

C.C.F.D.  avec Marie-Andrée responsable Diocésaine : "Nous relayons tout ce qu’on voit en France. C’est important de s’occuper aussi de ce qui se passe ici"

Intervention de Mgr Garnier : "notre partage montre qu’il ne faut pas baisser les bras. Ce que je retiens c’est aussi le mot ENSEMBLE : chacun de vous dépasse sa boutique. On renonce aux critiques de ce que font les autres.

Le Conseil de la Solidarité de la Paroisse devrait se penser au niveau Doyenné.

Des gens sont incapables de se réinsérer. C’est important d’inventer des systèmes pour se réinsérer par étapes. Vous avez-vous-même dit l’importance de se stabiliser  et d’apprivoiser.

Des jeunes mis dehors à 18 ans : le problème ce sont les familles.

Nous sommes aussi situés dans la mission universelle du monde et c’est bien que Marie-Andrée, avec le CCFD,  nous rappelle de ne pas pomper les cerveaux d’ailleurs. Ce que vous vivez ce sont les petites actions. Il en faut plein  ! A l’approche de Noël, essayons de  vivre Noël autrement  en participant à l’opération : « Un cadeau  pour Toi, un Cadeau pour moi »

d'après les notes de Jean Leclercq

 

Début d’après-midi dans une  Maison de retraite

 avec les résidents et le personnel, et  des personnes de la paroisse

qui rendent visite aux malades et personnes âgées

 

« J’étais malade et vous m’avez visité »eveque 021 [Resolution de l\ eveque 021 [Resolution de l\  

Grands moments de partage et de joie à la « Maison des 4 vents »

où Monseigneur GARNIER s’est rendu, ce  Mardi 19 Octobre 2010.

Cet établissement, situé à BRUILLE ST AMAND, accueille des personnes

âgées mais aussi de grands malades  d’Alzheimer

C’est par un goûter que s’est terminé, dans un climat fraternel et convivial, cet après-midi très apprécié de tous.

Hélène

 

Suite de l’après-midi : responsabilités .... missions....MLise19Oct 013 MLise19Oct 013  

 

 

Notre évêque rencontre les personnes engagées dans des responsabilités importantes qui font vivre la communauté paroissiale de St François.

Nous avons retenu les rédacteurs et distributeurs du journal Camera, les animateurs de l’éveil à la foi des petits de 4 à 7 ans, les animateurs du catéchuménat des adultes et des jeunes (pour ceux qui demandent un sacrement tel le baptême, la communion ou la confirmation), les catéchistes, les accompagnateurs des familles en deuil et animateurs des célébrations des funérailles, les collecteurs du denier de l’Eglise, les membres des équipes de préparation liturgique, les animateurs de la préparation au baptême des petits enfants, ceux qui assurent l’accueil paroissial.

Ont été exprimées successivement les joies, les difficultés ainsi que les projets. Notre évêque a entendu et nous a encouragés (une fête paroissiale des baptisés pour les familles qui ont récemment baptisé leur enfant ?; appeler aux sacrements (et pas seulement accueillir les demandes), puis donner une suite après la célébration ; ajouter au journal Camera un encart qui donne des renseignements pour mieux s’adresser à l’Eglise ; voici quelques unes parmi d’autres pistes que j’ai entendues.

Tous se sont rendus ensuite à l’église de Vieux-Condé pour participer à la messe avec notre évêque et d’autres paroissiens qui nous rejoignent. Simple et chantante. Mgr Garnier nous invite à abattre des murs de haine comme Jésus l’a fait et à vivre nos rassemblements comme source de force.

A nouveau il nous encourage.

Christophe Decherf

 

En fin d’après-midi, une messe rassemblait toute la paroisse

 

Venus de tous les coins de la paroisse, et de tous les âges, nous avons été accueillis par Abel, au nom de l’Equipe d’Animation Paroissiale, par ces mots :

« Bonjour à toutes et à tous !
Au nom de l'Equipe d'Animation de la Paroisse, j'ai le plaisir de vous accueillir pour le dernier temps de cette journée très chargée de la visite Pastorale de notre Evêque, Monseigneur Garnier.
Depuis ce matin, que de témoignages poignants avons-nous entendus, témoignages de rencontres, d'écoute, de soutien et d'aide envers les personnes en grande difficulté.
Quelle richesse que cette Foi vécue au service des plus pauvres, au service des plus faibles!
Ecoutons Isaïe nous dire : "Tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t'aime."
Comme nous l'a rappelé Monseigneur Garnier, cette Foi en l'Amour du Christ pour tous et pour chacun doit être annoncée (C'est la catéchèse tout au long de la vie qui sera l'objet de la visite pastorale de ce mercredi 20), vécue et célébrée.
En ce début de soirée, c'est ce que nous nous préparons à faire : "Célébrer ce qui a été découvert et apporté en offrande"
C'est à la source de la vie chrétienne que nous puisons notre force, profitons pleinement de ces moments forts vécus et célébrés au sein de notre Paroisse St François en Val d'Escaut"

 

L’Evangile de ce jour était bien dans la ligne du partage de cet après-midi sur les services assurés dans la paroisse : « restez en tenue de service, et gardez vos lampes allumées… »  (cf. Luc 12, 35) et notre évêque nous a rappelé que Jésus est autant présent lorsque nous nous tenons en prière que nous répondons aux appels de nos frères… même quand ceux-ci viennent frapper à notre porte tandis que nous sommes en train de prier !

Dans la procession des offrandes des personnes représentaient les différents services vécus dans la paroisse et cela était symbolisé par une pancarte et un rouleau : la pancarte avec le nom du service et le rouleau de l’affiche du partage de l’après-midi ! cela faisait un très beau bouquet varié au pied de l’autel ! ainsi nous déposions, nous offrions avec le pain et le vin, toutes ces activités au service de la mission, nos joies, nos difficultés, nos projets à propos de ces services.

A la fin de la célébration, ces personnes ont été invitées à venir rechercher les pancartes et à se disperser dans l’assemblée au moment de la bénédiction par notre évêque : ainsi il voulait encourager de la part de Dieu (bénir, c’est dire du bien, nous rappelait-il)  tous ceux, présents et absents, qui œuvrent dans ces services

Nous avons achevé cette belle messe par le chant à Marie : « marche avec nous …. »

Sr Claire-Marie

 

 

 

 

 

Article publié par Paroisse St François en Val d'Escaut • Publié Mercredi 27 octobre 2010 • 5878 visites

Messe à Vieux-Condé
Haut de page