Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Monseigneur GARNIER rencontre les elus

25 Novembre à ROMBIES-MARCHIPONT - Rencontre des Elus du Doyenne avec Mgr GARNIER

 

Recette de la mayonnaise façon pastorale

 

Inviter un évêque dans une salle polyvalente.

Entourer-le du maire du village et du doyen.

Inviter largement les élus du doyenné.

Faire les présentations autour du verre de l’amitié.

Ajouter un témoignage de Gérard Delmotte, maire de Sebourg pour amorcer l’émulsion.

Ecouter Gérard nous ouvrir aux aptitudes qu’il a repéré dans le rôle d’élu : représentation ; recevoir, écouter les gens ; encourager la vie sociale…

Mais Gérard va-t-il parvenir à catalyser la montée de la sauce ?

Doucement écouter et regarder la mayonnaise prendre forme. Chercher les mots qui peuvent servir à rendre onctueuse et donner du goût au plat du jour.

 

Tout de suite la cuillère passe dans les mains des élus pour qu’ils apportent de l’huile à la sauce en espérant qu’elle continue à prendre.

Les premières gouttes sont : élu mais jamais seul, servir l’intérêt général (plutôt  majoritaire ?!), avoir le soutien de la famille, une mission un rôle pour rendre heureux. Des mots qui sentent bon pour un élu ou pour un prêtre.

Les églises ne sont pas assez ouvertes, elles coutent cher, pas de groupes fermés, société déshumanisée, état laïc, pas de proximité de l’église. Là je sens la mayonnaise retomber.

 

Mais j’entends que l’église c’est nous les baptisés, c’est donc à nous de la faire vivre.

A ce moment je vois les bulles, qui se sont formées dans la sauce, explosées. Ouf, la sauce est sauvée.

Après une heure de mélange intensif, la cuillère est donnée à l’évêque. Son premier mot est : « merci ».

A ce moment là je sais que le plat du jour aura un bon goût de divin !

Merci d’accepter d’être élu. Merci de prendre du temps pour les autres. Merci de supporter les élections et parfois de savoir les perdre.

Pour que la mayonnaise durcisse, l’évêque ajoute : il faut apprendre à travailler ensemble, l’Eglise est ouverte à tous c’est un espace de liberté. Il est pour un état laïc, un état qui allie religion et pouvoir n’est pas propice à l’épanouissement d’une société juste, où le chemin spirituel de chacun est respecté. Il demande à chacun de respecter le lieu sacré qu’est l’église, il faut toujours demander l’avis du prêtre. Il s’inquiète aussi de la proximité de l’Eglise et va commencer une visite pastorale des relais dès l’année prochaine.

Ces quelques mots pour parfaire la sauce: la foi habite le quotidien de nos vies.

 

Maintenant que la sauce est prête, il faut un mets à déguster. Justement le père Garnier nous propose un livre : réhabiliter la politique, déclaration de la commission sociale de l’épiscopat. Les quelques morceaux choisis que l’évêque nous fait déguster nous mettent en appétit pour manger le reste à la maison agrémenté de la bonne mayonnaise confectionnée juste avant.

Voici le début de la lettre à Diognète, écrit du IIe siècle. « Les chrétiens ne se distinguent des autres hommes ni par le pays, ni par le langage, ni par les coutumes. Car ils n’habitent pas de villes qui leur soient propres, ils n’emploient pas quelque dialecte extraordinaire, leur genre de vie n’a rien de singulier. Leur doctrine n’a pas été découverte par l’imagination ou par les rêveries d’esprits inquiets; ils ne se font pas, comme tant d’autres, les champions d’une doctrine d’origine humaine. 

Ils habitent les cités grecques et les cités barbares suivant le destin de chacun ; ils se conforment aux usages locaux pour les vêtements, la nourriture et le reste de l’existence, tout en manifestant les lois extraordinaires et vraiment paradoxales de leur manière de vivre. Ils résident chacun dans sa propre patrie, mais comme des étrangers domiciliés. Ils s’acquittent de tous leurs devoirs de citoyens, et supportent toutes les charges comme des étrangers… »

Notre soirée culinaire s’est finie par le verre de l’amitié. Beaucoup on fait part de leur satisfaction d’être venu à cette soirée unique qui donne envie d’aller plus loin dans la réflexion.

Et si on se donnait rendez-vous dans un an.

 

Jean-Michel SZAFRAN

 

Rencontre_Elus Rencontre_Elus   

Monsieur le Doyen Christophe DECHERF, Monsieur l'Abbé Jean-Pierre GUINET et une trentaine d'élus assistaient à la rencontre (dont 7 maires : Sebourg, Onnaing, Quarouble, Fresnes, Quiévrechain, Saultain et ...Rombies-et-Marchipont). Les communes de Thivencelle, Hergnies, ... étaient aussi représentées.

 

Après l'accueil quelques points ont été abordés : témoignage de la vie et des problèmes des élus au quotidien (disponibilité, humilité,..), évocation  de l'occupation des églises et la loi, l'état sanitaire des bâtiments, mais aussi le rôle des élus dans la commune, leur façon d'être, le pourquoi et leur vision de leur engagement dans la société et dans la politique.

 

Commentaire du Père Evêque : merci pour l'engagement des chrétiens dans la vie associative et politique ; l'homme doit toujours être au centre des réflexions et des décisions ; distribution d'un livret intitulé "Réhabiliter la politique", synthèse d'un synode des évêques de France de 2002 et textes fondateurs de la vision de l'Eglise sur la politique.

 

 

Guy Huart

Article publié par Dominique Berteaux • Publié Samedi 11 déc 2010 • 7573 visites

Actualités de l'Eglise

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Documents épiscopat : « Ces églises qui font l’Eglise »
A l’occasion de la sortie de la revue Documents épiscopat : "Ces églises qui font l'église",...

JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »
JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »....

Haut de page